Magnus carlsen, le roi des échecs

Magnus Carlsen

La première apparition marquée de Magnus Carlsen remonte à 2010. Il défilait pour une marque de vêtement au côté d’une autre célébrité : Liv Tyler. Le public ne reconnaissait pas encore son visage. Pourtant, le jeune homme de 19 ans était déjà la bête noire des joueurs d’échecs. Il faut attendre l’année 2013 pour que le magazine britannique l’intègre dans son classement des hommes les plus sexy de la planète.

Magnus Carlsen est considéré comme un prodige. Le jeune norvégien a réussi à s’imposer dans le milieu des échecs en battant des légendes comme Karpov et Kasparov. À seulement 19 ans, il devient le numéro un mondial. Le nouveau roi des échecs séduit les annonceurs grâce à son visage juvénile et son allure décontractée. Selon les observateurs, il gagnerait un million d’euros par an. Face à son succès, Magnus Carlsen est même surnommé le Mozart des échecs. Contrairement aux autres prodiges des échecs, il s’intéresse beaucoup au football. À noter qu’il appréciait particulièrement le Real Madrid de Figo et Zidane.

Un champion précoce

Magnus Carlsen se démarque des autres légendes des échecs par sa précocité. En effet, il obtient le titre de grand maitre d’échecs alors qu’il n’avait que 13 ans. Trois autres joueurs ont mieux fait que lui à savoir Karjakin, Mishra et Negi.

Pourtant, le jeune norvégien ne prenait pas ce jeu au sérieux. Comme les jeunes de son âge, il s’intéressait au foot. En Norvège, le saut à ski est aussi populaire. Pour un grand maitre, son initiation aux échecs est même considérée comme tardive.

Des records à la chaine

Magnus Carlsen, c’est aussi l’enchainement des records. Le classement Elo le place désormais en tête devant la légende russe Garry Kasparov avec 33 points d’avance. Pour atteindre ce sommet, le champion n’a perdu que rarement. Ses adversaires étaient des poids lourds du jeu d’échecs. Actuellement, le classement se présente comme suit :

– Magnus Carlsen 2889

– Garry Kasparov 2857

– Fabiano Caruana 2851

– Levon Aronian 2835

– Veselin Topalov 2826

Les autres grands joueurs sont encore bien classés. Ainsi, Anatoly Karpov se trouve à la 20e position devant un autre grand nom, à savoir Bobby Fischer.

Le premier joueur à décrocher trois titres mondiaux

Un autre record qui a marqué la carrière de Magnus Carlsen est celui de Dubaï en 2014. En effet, il est le premier joueur à gagner le titre de champion du monde en blitz (cinq minutes chacun). Il l’était aussi en partie rapide. Lorsqu’il gagne en partie longue, il bat des records.

Si les puristes considèrent que le vrai titre concerne uniquement les parties longues, cela démontre néanmoins l’habileté du joueur. Il conservera ses trois titres lors du prochain Championnat du monde en 2014 à Moscou. Cependant, il perd le titre des parties rapides en 2021.

Magnus Carlsen peut également battre un autre record de Garry Kasparov. Le norvégien est actuellement à 5 titres consécutifs en championnat du monde, tandis que le russe en est à 6. Étant donné que la coupe du monde se déroule tous les deux ans, le joueur a largement le temps pour le dépasser. Après tout, il n’a que 31 ans.

Ses titres majeurs

Magnus Carlsen gagne son premier titre de champion du monde des échecs en 2013 alors qu’il n’avait que 22 ans. Il affrontait Anand. Il retrouve le même adversaire en 2014 et réussit à conserver son titre. En 2016, son titre est de nouveau remis en jeu. Cette fois-ci, il affrontait le russe Karjakin à New York. Encore une fois, la réussite est au rendez-vous.

En 2018, il réédite l’exploit contre un autre challenger lors du Championnat du monde à Londres. Il se confrontait à Fabiano Caruana. En 2020, le championnat a été reporté à cause de la pandémie mondiale. Par conséquent, il s’est déroulé en 2021 à Dubai. Pour la finale, Magnus Carlsen affrontait Ian Nepomniachtchi. Ce dernier a commis quelques erreurs. Les observateurs considéraient même cette édition comme la plus médiocre en matière de qualité de jeu. Cependant, il a remporté son cinquième titre consécutif.

En 2023 devait se dérouler la prochaine compétition. Pourtant, le norvégien n’a pas souhaité participer. Cela mettrait fin à son règne au sommet des échecs.

Un règne sans partage pendant dix ans

La nouvelle a fait trembler le monde des échecs. Cet été, le champion du monde Magnus Carlsen a refusé de mettre son titre en jeu. Pourtant, le joueur domine le classement mondial depuis 2013. En mois de juillet, il a annoncé via un podcast qu’il ne voulait pas disputer le prochain match en 2023. Ce dernier était censé l’opposer au joueur russe Ian Nepomniachtchi, un adversaire qu’il avait déjà battu en 2021.

Le joueur de 31 ans a déjà remporté cinq championnats du monde. Est-il lassé de gagner tout le temps ? Pourquoi ce revirement ? Dans une interview, il a tenu à donner ses raisons. Le champion ne serait plus motivé par un duel qui s’étale sur plusieurs jours. Selon lui, il en a déjà informé son entraineur ainsi que la fédération. Par respect pour son adversaire, il l’a aussi déjà contacté. Il n’a plus rien à prouver et à gagner. Ce manque de défi le démotiverait, car le match n’a pas d’enjeu historique. Le norvégien affirme qu’il pense à cette décision depuis l’année 2021 avant son match contre Nepomniachtchi.

La fédération internationale des échecs (FIDE) a également fait un communiqué via son président Arkadi Dvorkovitch. Selon ce communiqué, les instances respectent le choix du champion du monde. Selon eux, d’autres champions dans d’autres disciplines ont déjà vécu des situations similaires. Cette perte de motivation peut arriver aux plus grands.

Un champion brillant dans les affaires

Il n’est pas rare de voir les sportifs de haut niveau se lancer dans les affaires. Si certains s’orientent vers des partenariats avec des marques. D’autres préfèrent créer leur propre affaire. L’univers des échecs n’échappe pas à cette règle. La légende Gary Kasparov, par exemple, a usé de sa popularité de l’époque pour commercialiser des pendules et des échiquiers électroniques.

Contrairement à ses prédécesseurs, Magnus Carlsen a adopté le virage numérique en lançant l’application « Play Magnus ». Ce jeu permet aux utilisateurs de l’affronter virtuellement à différents âges. Son entreprise a fait son entrée à la bourse d’Oslo en 2020. Depuis, elle a multiplié les acquisitions de petites sociétés dans l’univers des échecs. C’est le cas de la plateforme Chess 24. Elle a également racheté les sites d’apprentissage en ligne comme Ichess et Chessable.

Magnus Carlsen ne s’est pas arrêté à ce stade. Il a fait l’acquisition de la célèbre revue destinée aux échecs : News in Chess ainsi qu’une maison d’édition en rapport avec la discipline, à savoir Everyman Chess. L’ambition de Magnus Carlsen est d’être présent dans tous les aspects de l’univers des échecs et de répondre aux besoins des joueurs. Actuellement, le groupe enregistre plus de 4 millions d’utilisateurs. Ces derniers ont consommé au moins l’un des services proposés par son entreprise.

Magnus Carlsen n’est pas uniquement un prête-nom pour lancer une marque. Il est largement impliqué dans les décisions stratégiques de Play Magnus. Le champion n’hésite pas à faire part de ses idées pour développer son groupe. À titre d’exemple, il est à l’origine de la compétition en ligne Champions Chess Tour. Ce tournoi a séduit de nombreux joueurs durant le confinement.

Date de mise à jour de l'article vendredi 01 mars 2024