Pourquoi le Cavalier est-il important aux échecs ?

échec cavalier

Nous allons étudier le cavalier, une pièce d’échecs. Le cavalier est une pièce inhabituelle aux échecs et ses forces et faiblesses sont difficiles à percevoir. 

Si vous êtes débutant aux échecs, n’hésitez pas à lire notre article complet pour bien positionner vos pièces sur l’échiquier

La force d’un chevalier par rapport à un fou aux échecs 

Les débutants échangent souvent le cavalier tôt et l’utilisent mal. Même les joueurs de niveau intermédiaire admettent qu’ils préfèrent les cavaliers aux évêques. Bien que les évêques aient plus de contrôle sur les cases que les cavaliers, les capacités uniques du cavalier peuvent compenser cet inconvénient. 

Les Chevaliers : Forces et faiblesses 

Points forts : 

  1. La capacité unique de sauter par-dessus les pièces ennemies et alliées 
  2. L’attaque du chevalier ne peut être arrêtée 
  3. Vous pouvez être un monstre dans un avant-poste du camp de votre adversaire. 
  4. Attaques et déplacements indirects 

Faiblesses 

  1. Pièce de moyenne portée
  2. Il dépend de la centralisation pour contrôler tous ses carrés potentiels.
  3. Un seul carré de couleur peut être contrôlé à un moment donné.
  4. Le potentiel du cavalier peut être réalisé avec l’aide d’autres pièces. 

Examinons chaque point. 

Mouvement des cavaliers

Ils peuvent sauter par-dessus les pièces ennemies et alliées. Les cavaliers ont la capacité de faire des choses que les autres pièces ne peuvent pas faire. Les cavaliers sont capables de se développer rapidement dans l’ouverture et de manœuvrer derrière les lignes ennemies pour atteindre des cases que les autres pièces ne pourraient pas atteindre. 

Les attaques d’un cavalier ne peuvent être arrêtées. C’est une autre grande capacité que possède le chevalier. Le chevalier peut mettre en échec le roi et le roi devra forcement se déplacer. Si le cavalier fait cela, votre adversaire sera incapable de se défendre.

Un chevalier placé dans une case d’avant-poste peut provoquer le chaos. Un cavalier placé sur le territoire d’un ennemi rendra difficile pour vos pièces lourdes d’échapper à son attaque et se développera maladroitement. C’est là qu’un pion peut aider. Même si le chevalier est échangé, la case d’avant-poste augmente la menace pour le chevalier en créant un pion immédiatement passé. 

Déplacements ou attaques indirects. Les schémas d’attaque indirecte du cavalier permettent à la pièce d’attaquer d’autres pièces sans se mettre en danger, notamment la reine. À l’exception du chevalier, toutes les autres pièces doivent se trouver dans la ligne de la reine pour attaquer la reine. Cela permet au chevalier de harceler les autres pièces lourdes, même celles qui n’ont pas de pièces de soutien. 

Le mouvement unique de chaque cavalier a ses inconvénients. 

Le cavalier est une pièce de portée moyenne. La faiblesse apparente du cavalier signifie qu’il doit effectuer plusieurs mouvements pour traverser l’échiquier, alors que d’autres pièces peuvent le faire en un seul mouvement. Si l’action se déroule sur des côtés opposés de l’échiquier, le chevalier peut être considéré comme un coéquipier faible ou pire, comme un solitaire. 

avantages d'un cavalier aux échecsLe cavalier a besoin d’être centralisé pour gérer toutes ses cases. Le cavalier ne peut contrôler que 8 cases s’il n’est pas dans les limites de l’échiquier. Le cavalier a un contrôle pitoyable de 2 cases dans les coins. Cela le rend moins robuste qu’un pion. Votre adversaire peut piéger le chevalier dans le coin, ou autour de son bord. C’est le seul moyen pour le chevalier de s’échapper. La puissance d’attaque du chevalier est limitée par la 2ème rangée et le bord de l’échiquier. 

Le cavalier ne peut contrôler qu’une seule couleur à la fois. Le chevalier ne peut contrôler qu’une seule couleur à la fois, ce qui le rend limité dans certaines situations. 

Le plein potentiel du chevalier peut être atteint en utilisant d’autres pièces. Bien que le chevalier soit une pièce difficile, il peut être facilement dominé par des pièces plus lourdes capables de contrôler des déplacements de cases à la fois. Si le chevalier est plus efficace lorsqu’il dispose d’une équipe, il peut aussi devenir inefficace, piégé ou inutilisable s’il est seul

Conclusion 

Le cavalier est une pièce inhabituelle qui nécessite une meilleure compréhension afin d’utiliser pleinement son potentiel. Ses faiblesses peuvent rendre la pièce inutilisable sur le bord de l’échiquier. 

Il peut être difficile à gérer lorsque le chevalier est placé dans des situations favorables sur des cases avant-postes soutenues par d’autres pièces alliées. 

Les chevaliers préfèrent les positions « fermées » qui n’ont pas beaucoup de pièces encombrant l’échiquier. Cela rend les pièces à longue portée moins efficaces et donne au chevalier la possibilité de sauter par-dessus les autres pièces. Bien que les chevaliers puissent être des pièces maladroites, ils peuvent être des assassins mortels s’ils sont utilisés correctement.