Le Blitz aux échecs : Technique de jeu rapide

Blitz jeu d'échec

Aux échecs, on distingue trois modes qui dépendent du rythme de jeu : classique, rapide et blitz. Ce dernier mode est celui où tous les coups d’une partie doivent être complétés dans un temps court et fixe pour chaque joueur.
Alors que dans les échecs classiques, une partie dure plusieurs heures, dans le blitz aux échecs, les protagonistes n’ont que cinq minutes de réflexion pour toute la partie. Si leur temps est écoulé avant que l’adversaire ne soit échec et mat, la partie est perdue. Il n’est pas question de passer des heures à réfléchir au coup suivant. Et c’est justement ce qui en fait le charme.
L’actuel champion du monde dans ce mode est le Norvégien Magnus Carlsen, ainsi qu’aux échecs classiques.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ce jeu et les différentes techniques d’amélioration de votre style, cet article est fait pour vous.

Le Blitz aux échecs : ses caractéristiques

Le blitz est la variante la plus populaire et la plus spectaculaire des échecs. La cadence à laquelle les pièces sont placées sur l’échiquier est élevée. Tout comme le nombre d’erreurs. Les critiques reprochent aux échecs en blitz de perdre la recherche de la perfection. Mais c’est justement là que réside l’intérêt des échecs en blitz. Pour être un joueur d’échecs en blitz couronné de succès, il faut trouver un équilibre sain entre les bons coups et la bonne gestion du temps.
Le blitz aux échecs est un jeu où chaque adversaire ne dispose pas de plus de 5 minutes sur l’horloge du tournoi pendant toute la partie. Ce n’est pas un secret que jouer aux échecs avec un contrôle du temps apprivoisé est très différent des échecs classiques. Il existe de nombreux exemples où un joueur d’échecs fort en classique joue mal en blitz, et vice-versa, un joueur de blitz fort n’est pas toujours un maître ou un grand-maître. C’est un jeu pour les pragmatiques.
Cependant, il existe de nombreuses astuces qui permettent d’améliorer son niveau de jeu. Voici quelques-unes.

Étudier pour améliorer votre jeu de blitz

Il est évident que le dévouement et l’effort pour étudier régulièrement feront de vous un meilleur joueur d’échecs dans tous les domaines. Mais comment faire pour s’entraîner spécifiquement au blitz ? Certaines questions peuvent changer par rapport à l’entraînement pour un tournoi d’échecs classique. Tout d’abord, il faut savoir ce qui est essentiel pour jouer de bons échecs en blitz :

  • Habituez-vous à jouer aussi vite que possible de manière raisonnable ;
  • Visualisation et réflexe : il est essentiel d’être « vif », surtout en tactique. Il faut être capable de trouver rapidement des combinaisons et de percevoir facilement les menaces de l’adversaire ;
  • Répertoire spécifique : gagner du temps dans l’ouverture, la jouer le plus rapidement possible et connaître le plus grand nombre possible de coups et de variations, ainsi que leurs schémas typiques ;
  • Maîtriser les schémas typiques de toutes les phases du jeu.

Comment les joueurs les plus forts jouent-ils rapidement et trouvent-ils les bons coups ?

On est souvent surpris par la vitesse et la précision des meilleurs joueurs du monde dans les parties de blitz. Il semble que les coups soient automatiques, cela se produit précisément en raison de la maîtrise des schémas du jeu. Plus un joueur d’échecs les connaît et les assimile, plus il sera performant et capable de les appliquer avec précision et rapidité. Cela facilite les décisions et développe son intuition.

Visualisation tactique

La visualisation tactique, également appelée eye-stripping, est la capacité d’un joueur à percevoir des schémas tactiques avec facilité. Pour cela, il est fondamental d’étudier et de pratiquer. Mais il est possible de suivre quelques conseils pour faciliter l’identification d’éventuels problèmes tactiques :

  • À chaque coup de votre adversaire, observez rapidement ce qui a changé avec le coup en question, pour identifier par exemple les menaces possibles ;
  • Faites attention aux faiblesses éventuelles telles qu’une pièce non protégée, une case faible, une colonne ouverte, une dernière rangée non protégée, etc. ;
  • Abordez votre calcul avec des coups d’échec, des captures et des menaces. Cela permet d’avoir une « vue d’ensemble ». Calculez d’abord les coups forcés et/ou les plus directs, évitez de vérifier les coups calculés – n’oubliez pas que vous jouez un blitz ;
  • Restez concentré sur la position et le temps. Contrôlez votre temps et celui de votre adversaire ;
  • Attention aux mouvements illégaux.

Jouer des variations rarement utilisées

De nombreuses ouvertures, défenses et variations qui ne sont pas recommandées pour les jeux classiques peuvent être un excellent choix pour les tournois de blitz. De nombreux spécialistes du blitz ont des gambits ou des variations rarement joués, généralement risqués et agressifs, très bien préparés. Même s’ils sont inférieurs, dans un blitz, l’adversaire n’aura pas assez de temps pour analyser ou se rappeler comment répondre correctement à quelque chose de peu joué.

N’oubliez pas de les pratiquer bien avant un tournoi de blitz.

Utiliser des systèmes universels

Préparez une sorte de schéma ou de système d’ouverture pour les tournois de blitz. Il sera utile de jouer rapidement, car cela vous permet de développer vos pièces et d’avoir le même plan contre les différentes réponses de l’adversaire. Une option peut être le système dit de Londres, où les blancs peuvent commencer par les coups d4, Nf3, Bf4, e3, h3, Ae2, 0-0 et Nbd2 contre diverses défenses des noirs.

La chose la plus importante dans l’entraînement au blitz : jouer !

Si vous voulez devenir un meilleur joueur de blitz, jouez ! Mais attention, il peut être contre-productif de jouer beaucoup de parties de blitz. En effet, distrait et sans concentration, vous prendrez de mauvaises habitudes. Jouez de manière informelle avec des amis ou en ligne en restant concentré et en vous focalisant uniquement sur le jeu. Évitez les distractions, habituez-vous à jouer de votre mieux : qui s’efforce de faire de son mieux, sera en constante progression. L’entraînement doit simuler autant que possible une situation de tournoi, être conscient de votre concentration et des nerfs typiques des parties de blitz afin de les surmonter.

Une grande partie des conseils sur la façon de jouer au blitz se résume à l’amélioration des compétences échiquéennes en général. Après tout, en essence, en blitz au échecs, vous devez jouer le même jeu, seulement… vous devez seulement le faire plus rapidement.